Le forum classe mutuelle

La trace écrite


#1

Personnellement au collège je demande aux élèves de prendre note dans leurs cahiers une fois que j’ai vérifié (et on vérifie tellement plus facilement et vite sur un tableau au mur que chacun sur son cahier ! On est sûr d’avec quoi ils partent)

Leur trace écrite est également plus complète puisque comprend le travail de plusieurs personnes…


#2


Au lycée, les élèves prennent en photo les tableaux validés :white_check_mark: et les déposent sur leur groupe (Snapchat, Messenger,…). J’impose deux régles :

  1. L’élève qui dépose la photo sur le groupe a obligatoirement participé à la rédaction du tableau; il devient dès lors un référent pour ses camarades sur ce sujet.

  2. Il est interdit de rester sur un support numérique, les élèves doivent obligatoirement reprendre à l’écrit les exercices et/ou schéma faits sur les tableaux. C’est une phase essentielle. Je vérifie très régulièrement les cahiers (5 cahiers/classeurs vérifiés systématiquement et au hasard lors de chaque contrôle) en 1S et TS !


#3

Pour ma part les étudiants disposent d’un sujet avec lequel ils travaillent durant la séance et du corrigé une fois les exercices terminés. Il est évidemment essentiel que les élèves gardent une trace de leur réflexion, leur difficultés, de tout ce qui a pu être dit ou écrit.

Jusque là j’utilise une marge inclus dans le sujet pour laisser la place à la prise de note libre. De manière récurrentes des étudiants prennent également en photos leur tableau sans trop que je sache ce qui est ensuite fait de ces dernières.

Je me demande si un drive ou tout autre plateforme d’échange et de stockage pourrait avoir une utilité vis à vis de cette nécessité de garder une trace de la réflexion des élèves.

@Vincent que deviennent les photos prises par vos élèves ?


#4

Les photos sont déposées sur le réseau social choisi par la classe. C’est vraiable en fonction des groupes. Je demande que celui qui dépose la photo du tableau validé soit un des concepteurs du tableau. Les photos s’empilent et pour les retrouver j’associe à chaque cours un #hashtag qui permet aux élèves de retrouver les photos correspondantes.
Je pense qu’il faut dépasser ce modèle en réfléchissant à la notion de trace écrite. Le numérique a son rôle à jouer dans cette réflexion. Je teste en ce moment une interface du nom de do.doc, sorte de Padlet qui est développé par un groupe de designers pétris de talent : l’atelier des chercheurs. C’est une solution très prometteuse qui permet de travailler et retravailler la trace écrite numérique. Je suis en contact avec eux et ils sont intéressés par collaborer avec des utilisateurs pour faire évoluer leur interface !
S’il y a des volontaires, on pourrait lancer un sujet sur cette question…


#5

Merci, c’est très intéressant !

Personnellement je dois encore mûrir ma réflexion sur cette notion de trace écrite cela reste un blocage pour moi car en classe beaucoup d’élèves préfèrent au final rester sur table pour pouvoir repartir avec leurs feuilles. Dans l’absolu ils travaillent donc pas de problème mais coincés autour de leur papiers j’ai plus de mal à interagir et on perd un peu de l’intérêt de la méthode.

Dois-je leur imposer le tableau ? Je me pose la question. Même si je reste convaincu de l’utilité de la classe mutuelle, aujourd’hui je reste dans l’analyse des besoins de mes étudiants vis à vis de ces activités.